TOM Travel - « We are able to predict the intent and behavior of visitors »

https://www.tom.travel/2022/01/31/nous-sommes-capables-de-predire-lintention-et-le-comportement-des-visiteurs/


Comment Apollo Plus collabore-t-il avec les acteurs du tourisme ?

Nos clients bénéficient de prédictions émises par Apollo Plus qui vont leur permettre d’anticiper les pics de réservation et de visites ainsi que les comportements d’achat des clients. Apollo Plus fait remonter des informations très fines et rend visibles des choses qui ne le sont pas.


Nous sommes capables de trouver des lois, des comportements qui se reproduisent systématiquement et qui permettent d’améliorer la rencontre entre l’offre et la demande. En prenant les bonnes décisions en termes de pricing et de gestion des canaux de vente par exemple, les opérateurs génèrent ainsi plus d’affluence.

On parle souvent d’expérience client, de satisfaction client. La façon dont nous la mesurons est très scientifique. On considère que si les gens se sentent bien, ils dépensent davantage sur site.


Notre algorithme permet d’identifier et de rattacher très précisément ce que les gens dépensent en revenus anonymes (par exemple en restauration et en produits dérivés). Lorsqu’il y a un problème non prédictible comme le Covid, les revenus sont en baisse mais de façon hétérogène chez les différents segments de visiteurs : c’est cela que quantifie l’algorithme d’Apollo Plus. Les acteurs du tourisme n’ont pas le temps de traiter leurs données, ils ont beaucoup de choses à faire. Nous sommes là pour les aider à se développer, à gagner en maturité digitale, à apprivoiser l’intelligence artificielle et à évoluer dans la perception qu’ils ont, ou plutôt dans la finesse de la perception de leur activité. Notre solution permet une gestion fine et par segment afin de savoir quoi faire en termes de prix, d’affluence ou encore de de plan média.


Je peux citer le Puy du Fou à qui nous avons conseillé de cibler particulièrement trois métropoles : Lyon, Toulouse et Strasbourg car notre algorithme avait déterminé qu’il s’agit de trois métropoles à forte intensité de demande.

Justement, est-ce que la crise sanitaire ne vient pas fausser les prédictions ?

Crise sanitaire ou non, tout ce que l’on dit est vrai et faux en même temps. Tout dépend de la date à laquelle on parle et à quel segment on s’adresse. Quand on dit « dans mon parc, la clientèle est composée de 60% de familles ou de 40% d’adultes », c’est faux. La moyenne n’est ni utile, ni fiable. Derrière une moyenne de 40% d’adultes, c’est en réalité tantôt 30, tantôt 60% en fonction des semaines. Semaine après semaine, quelles sont les courbes qui définissent ma clientèle ? Comment, et à qui est-ce que je vends mes prestations ? C’est bien cela qu’il est utile de savoir et qu’Apollo Plus rend visible.


Julia Luczak-Rougeaux, pour TOM Travel le 31 Janvier 2022